De la détente chic

Le plus drôle de McSweeney's, collectif, Paris, Le Cherche midi, 2013.

Le plus drôle de McSweeney’s, collectif, Paris, Le Cherche midi, 2013.

La revue McSweeney’s a été fondée en 1998 à San Francisco par Dave Eggers. Ovni littéraire, d’abord underground, bientôt branchée, elle publie à l’origine des auteurs ailleurs refusés, dont la plume alerte et humoristique séduit Eggers. Attirant bientôt de grands noms aux côtés des débutants auxquels elle continue d’ouvrir ses pages, elle est aujourd’hui établie et reconnue, et s’intègre dans un ensemble plus vaste (vous pouvez visiter le site Internet McSweeney’s pour voir ce qu’il propose). En 2013, le Cherche midi la porte à la connaissance du public français en publiant une anthologie de ses « meilleurs » textes traduits en français, sous le titre : Le plus drôle de McSweeney’s.

Le livre est ravissant, sa présentation soignée et fort réussie, et sa couverture, diablement attirante, donne le ton : de l’absurde élégant, un zeste de folie maîtrisée.

À la lecture, il appert que tous les textes ne se valent pas. Certains sont plus réussis que d’autres. Faut-il incriminer la traduction ? l’écart culturel, la divergence des références entre la France et les États-Unis ? Je l’ignore.

Constitué de trois parties assez hétérogènes intitulées respectivement « Textes brefs inventés par des Américains », « Blagues livresques » et « Le livre des listes de McSweeney’s », ce petit volume constitue une lecture de plage ou de terrasse idéale ; chaque texte proposé étant indépendant, il offre en effet la possibilité d’une lecture boulimique ou, au contraire, sélective. On y trouve, pêle-mêle, une réjouissante histoire de fausse œuvre caritative dirigée par un vrai escroc psychopathe, une réflexion sérieuse mettant en question la viabilité du compacteur d’ordures de l’Étoile de la Mort, une analyse signée Noam Chomsky et Howard Zinn du film Le Seigneur des anneaux (plus loin, vous pouvez aussi dégourdir vos neurones avec le quizz « Articles Ikea ou personnages du Seigneur des anneaux ? »), une lettre méchante comme tout d’Ezra Pound à Billy Wilder, un extrait de la « biographie très autorisée de Steven Seagal », une lecture socio-économique de Moby Dick, un toujours utile « guide pour déterminer si vous vous trouvez dans un film de Jerry Bruckheimer », et même des conseils touristiques joliment surannés pour visiter l’Allemagne. Les littéraires s’amuseront  particulièrement des différents « ateliers d’écriture », tels ceux d’Homère ou de James Joyce. Sans oublier les « Treize consignes d’écriture » de Dan Wiencek, qui pourraient donner lieu, justement, à de riants ateliers d’écriture pour peu que l’on ait des amis dotés d’une imagination fertile.

Pour conclure, je ne serai pas aussi dithyrambique que les critiques parues ici et là sur ce livre. Tout n’est pas tordant, hilarant, désopilant ou que sais-je encore. (À force d’entendre le même son de cloche partout, on se demande si les auteurs de ces recensions ont lu l’ouvrage, et, s’ils l’ont fait, s’ils sont capables d’émettre un jugement personnel dégagé de l’influence de la présentation faite par l’éditeur.) Il n’en reste pas moins que cette compilation est dans l’ensemble distrayante, parfois irrévérencieuse, souvent originale et tout à fait adaptée à une envie estivale de divertissement spirituel.

 

Advertisements

3 réflexions sur “De la détente chic

    • Bonjour Flopsy, il semblerait que ce soit le cas, oui ! Je ne connaissais pas son travail auparavant. Je suis terriblement peu au fait des artistes contemporains…

      • Je suis un lecteur (à longues oreilles) de Virgule et ce magazine publie régulièrement les collages de Solange Gautier !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s